A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

Vers la structuration de la sécurité sociale haïtienne.

      Gouverner c’est prévoir, nous a appris Emile de Girardin vers 1936, question d’évoquer le devoir de chaque gouvernement de prévenir les catastrophes irréversibles pouvant ruiner la vie humaine. Plusieurs organisations à travers le monde œuvrent en ce sens, c’est le cas pour l’ONU, l’organisation des nations unis, formée après la deuxième guerre mondiale dans le but de prévenir les guerres entre les nations. Dans le domaine médical, pour éviter les dépenses intempestives, un organisme dénommé sécurité sociale ayant pour but de prévenir les dépenses liées aux incidents y compris les maladies, en permettant aux citoyens d’épargner une partie de leur revenu afin qu’ils y n’aient pas à payer les soins médicaux,  en cas de maladie a été érigé dans certains pays. En Haïti, ce système fonctionne surtout dans les hôpitaux publiques où les patients ne paient que partiellement les services médicaux disponibles, mais il n’est pas bien structuré ; les patients n’ont pas une garantie qu’ils seront pris en charge, en raison notamment du manque d’infrastructure. De plus, la réduction du coût des services ne concernent pas les médicaments et les examens paracliniques, Une autre structure est disponible, L’ONA, mais elle ne couvre que les personnes âgés ayant travaillés dans l’administration publique, d’où la nécessité pour les dirigeants de bien structurer le système de sécurité haïtien. Bien que ce système date de très longtemps et que le peuple en est habitué, les gouvernements peuvent changer de politique afin de protéger etd'aider plus de  familles en difficulté. Nous aimerions présenter quelques types de sécurités sociales existant à travers le monde, les avantages et les inconvénients du système de sécurité, les pré-requis d’un système de sécurité social et la caricature d’un système de sécurité sociale structuré en Haïti : coordination, budget, financement et exécution.

 

Le système de sécurité des français

Il existe plusieurs régimes obligatoires en France :

  • régime général pour les salariés, il couvre environ 80% de la population
  • régime autonome, pour les professions libérales
  • régime agricole, pour les personnes vivant de l’agriculture
  • régimes spéciaux pour certaines catégories spécifiques comme les personnels de maison, etc.

Le régime général concerne la maladie, la maternité, les accidents du travail, l’invalidité, la vieillesse et veuvage, la mort, les allocations familiales, l’assurance chômage et la retraite. 

 

 

Assurance maladie

      Tous les résidents en France, par exemple les travailleurs, les chômeurs, les retraités, les femmes au foyer et les enfants bénéficient du système de santé français. Il fonctionne de la façon suivante : vous payez vos soins puis vous êtes remboursé par la Sécurité Sociale.

Grâce à la carte vitale et la télétransmission, il n’est quasiment plus nécessaire d’envoyer une feuille de soins pour être remboursé. Le remboursement est calculé en pourcentage du prix des soins et qui varie selon les traitements (de 100% pour un traitement d’urgenceà 65% pour des antibiotiques). 

Indemnités journalières: En cas de maladie, tout salarié ayant cotisé à la sécurité sociale, reçoit normalement 50% de son salaire brut journalier des 3 derniers mois, à partir du 4ème jour d’absence. Normalement, l’employeur paye la totalité du salaire et reçoit directement de la Sécurité Sociale le remboursement des indemnités journalières.

 

 

Maternité

      Couverture santé: 100% des frais liés à la grossesse et à l’accouchement sont couverts. Elle inclut même les frais liés au traitement prénatal et postnatal comme : les médicaments, visites chez le médecin, l’hospitalisation et les analyses.

Indemnités journalières: Toutes les femmes enceintes ont le droit à des indemnités pendant leur congé maternité. Elles dépendent du salaire moyen des 3 derniers mois. Les congés maternité durent au minimum 16 semaines. Jusqu’à six semaines correspondant au repos prénatal peuvent être prises avant la date présumée de l’accouchement. Si la naissance intervient après la date présumée, le congé de maternité est automatiquement allongé, mais le nombre de jours demeure le même. La mère peut décider d’écourter son congé maternité, mais elle a l’obligation de s’arrêter de travailler pendant 8 semaines (dont 6 après l’accouchement). A partir du 3ème enfant, elle peut bénéficier de congés supplémentaires : 8 semaines en prénatal et 18 en postnatal.

 

Accidents du travail et maladies professionnelles

      Cette assurance couvre l’ensemble des accidents intervenus sur le lieu de travail, en déplacement et les maladies professionnelles. L'Employeur doit en être informé le plus tôt possible, avec toutes les informations (noms, adresses des témoins s’il y en a). Cette assurance couvre les soins médicaux, paye les indemnités journalières, et dans certains cas des pensions.

Couverture santé: Les soins médicaux et pharmaceutiques, les hospitalisations, les prothèses et le matériel médical sont totalement gratuits (sauf dans les cas où leur prix dépasse le tarif conventionnel). Les séances de rééducation peuvent également être remboursées.

Indemnités journalières: Les indemnités sont payées dès le premier jour d’incapacité de travail. Elles représentent 60% du salaire quotidien pendant les 28 premiers jours et jusqu’à 80% après (selon la limite fixée par la Sécurité Sociale).

Les pensions: Si vous restez incapable de travailler à vie, vous pouvez bénéficier d’une pension d’invalidité. Dans le cas d’un décès, l’épouse (dans certains cas les enfants ou les parents de la personne décédée) peuvent recevoir une pension. Les indemnités et les pensions peuvent également être perçues si vous déménagez dans un autre pays de l’UE

 

 

 

Référence

  1. Convention 102 [archive] [PDF].
  2. Bernard Friot et Christine Jakse, « Une autre histoire de la Sécurité sociale », Le Monde Diplomatique,‎ , p. 3 (lire en ligne [archive])
  3. Notre modèle social résistera-t-il à la crise ? [archive]

.

 
Img 1156

Our presentations 17

This is a section in the website where we present some interesting subjects

Ef12a570 362a 46fd b913 7c91e93602a1

Work of art 10

We would like to say something !

Oipynrxcoh5

Prezantasyon an kreyòl 3

Prezantasyon an Kreyòl pou pèmèt plis moun konprann maladi yo.

Date de dernière mise à jour : 11/07/2021