A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

La chirurgie des pauvres

    Dépendant des pays et  des situations socio-économiques, les opportunités diffèrent d’une personne à un autre. Certains vivent dans l’abondance pendant que d’autres croupissent dans la misère. Cependant, qu’il appartienne à un camp ou à l’autre, ils sont tous passibles de pathologies chirurgicales. Le riche dépense de son argent pour bénéficier d’un traitement tandis que le pauvre ne peut s’arrêter de penser a sa mort, sa seule liberté, d’où un plaidoyer pour une chirurgie des pauvres. Ces derniers, méritent-ils une considération spéciale ?  Une brève présentation de la vie des pauvres et de leurs pathologies chirurgicales nous permettra de voir si effectivement nous devrions accorder une attention spéciale aux pauvres.

 

C'est quoi la pauvreté ?

 

    La pauvreté est l'état d'une personne qui est pauvre, indigente. Elle manque d’argent et, par conséquent de respect, survivant au jour le jour.

En économie, il existe deux façons d'aborder la pauvreté : la pauvreté absolue ( celle des personnes qui ne disposent pas de la quantité minimale de biens) et la pauvreté relative ( par comparaison avec le niveau de vie moyen du pays dans lequel on se trouve)

 

 

Quelques pathologies chirurgicales des pauvres

 

La fistule obstétricale 

    Le nombre de femmes vivants avec une fistule obstétricale est estimé a plus de deux millions en afrique subsaharienne et en Asie.

On la rencontre surtout chez les pauvres et, a un moindre degré en cas de grossesse précoce.

La fistule obstétricale est une lésion qui entraîne une communication anormale entre des organes pelviens, cette fistule peut intéresser le vagin et la vessie, ce qui provoque une perte incontrôlée d'urine chez la femme. Elle survient à la suite d'un accouchement difficile et prolongé. Des pressions excessives exercées sur les différents organes pelviens par le fœtus sont à l’ origine de la fistule.

 

    La césarienne constitue un moyen efficace pour éviter ces fistules affectant à la fois la mère et le fœtus. Il convient aussi de repousser l'âge de la première grossesse, de mettre fin aux pratiques traditionnelles préjudiciables et de faciliter l'accès aux soins obstétricaux.

 

Environ 90 % des cas de fistule peuvent être guéris grâce à une intervention chirurgicale, une fistulectomie.

 

 

    Certaines maladies tropicales négligées se rencontrent le plus souvent chez les pauvres.

C’est le cas de :

-L’éléphantiasis infecté. En effet, la filariose lymphatique au cours de son évolution peut nécessiter des interventions chirurgicales notamment les amputations.

-L’hydrocèle

-l’Ulcère de Buruli  causé par le mycobacterium ulcerans pouvant nécessiter une greffe de peau.

-Les complications de la lèpre et du trachome ( trichiasis :déviation de cils vers le globe oculaire)

 

Une autre pathologie que l'on rencontre beaucoup dans les pays en voie de développement est :

-La sténose urétrale  inflammatoire par une mauvaise pratique sexuelle (corps étranger dans l'uretre)

 

 

 

    La chirurgie des pauvres existe et plusieurs auteurs l’admettent en affirmant que la chirurgie est un reflet de la pauvreté dans certains pays, notamment en afrique. Selon une enquête les patients encourent deux fois plus de risque lies a la réalisation d’un acte chirurgical en Afrique que dans le reste du monde.

 

    Non seulement les patients sont pauvres, les hopitaux le sont aussi :le materiel nécessaire pour le traitement des patients peuvent manquer, l’espace pour recevoir les patients peut ne pas être suffisant.

 

    La notion chirurgie des pauvres traduit non seulement le fait que la pauvreté provoque certaines pathologies chirurgicales dont l’évolution est vitale compte tenue de la pauvreté de ces patients, mais aussi le fait que certains médecins ne disposent pas de structures adéquates pour remplir leurs fonctions et acceptent leurs situation par manque de référence locale.

La chirurgie des pauvre regroupe donc des patients, des infirmières, des médecins, des dirigeant et en fin le pays.

 

    Le terme de chirurgie des pauvre une fois accepté, nos verrons la nécessité a ce que ces pauvres soient pris en charge automatiquement, car nous l’avions dis, le pauvre ne peut quasiment rien faire face a sa maladie.

Après le traitement de la pathologie, la pauvreté doit être abordée, car dans les mêmes circonstances les mêmes causes produisent les mêmes effets.

 

Référence :

1-      http://www.toupie.org/Dictionnaire/Pauvrete.htm

2-      https://www.leconomistemaghrebin.com/2018/01/21/afrique-chirurgie-pauvrete/

3-      https://www.who.int/bulletin/releases/NFM0316/fr/

4-      https://www.sosjd.org/2017/05/03/mtnoms2017/

5-      https://www.linkedin.com/in/nicodeme-lavaud-391104167/

 

Img 1156

Our presentations 17

This is a section in the website where we present some interesting subjects

Ef12a570 362a 46fd b913 7c91e93602a1

Work of art 10

We would like to say something !

Oipynrxcoh5

Prezantasyon an kreyòl 3

Prezantasyon an Kreyòl pou pèmèt plis moun konprann maladi yo.

Date de dernière mise à jour : 09/12/2020