A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

Les plaies fermées

        

          Les plaies fermées provoquent des dommages qui n’exposent pas les organes sous-jacents.

Le degré d’un traumatisme provenant d’un choc direct dépend de la force de ce coup et de ses directions. C’est évident que la quantité de dommage augmente avec l’augmentation de la force. Un coup relativement léger peut endommager la peau et les tissus sous-jacents, comme en témoignent les ecchymoses ou les contusions, lesquelles résultent d’une infiltration de sang dans les tissus, provenant des petits vaisseaux rupturés et un gonflement causée par le passage  de liquide a travers la paroi des capillaires endommagées. En principe, le saignement s’arrête, le sang se résorbe en quelques jours. Quand de plus gros vaisseaux sont atteints, plus de sang s’échappe et il se collecte dans les tissus formant une masse appelée hématome.

 

Un coup direct peut endommager l’un des structures sous-jacents; vaisseaux sanguins, nerfs, muscles, os, articulation ou organe internes. Les dommages aux tissus plus profonds peuvent provenir d’un impact direct du coup sur les tissus comme on peut l’observer dans la fracture du crâne causée par un marteau ou, le plus couramment, par la transmission de la force d’un impact dans le corps a travers un point de faiblesse. Ainsi, la chute sur une main peut causer une atteinte sur la chair et les os de cette main, mais il arrive souvent que cela provoque une rupture dans d’autres sites de cette main a travers laquelle la force est transmise- Au niveau du scaphoïde dans et poignet, dans le radius a l’avant-bras juste au dessus du poignet, a l’omoplate ou l’épaule- le point de rupture étant déterminé par la direction de la force et de l’anatomie.

 

D’autres formes de traumatisme indirect proviennent de la torsion, comme on l’observe quand le pied d’une personne est pris et que cette personne se tord autour de ce pied. Il souffre si la force est assez grande, causant une entorse ou une fracture de cheville ou de jambe ou de hanche; par courbure ; ou par décélération ou une partie du corps fixée et que l’autre partie est mobile et relativement mobile, occasionnant un arrêt soudain.

Date de dernière mise à jour : 23/11/2019