A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

Les antiseptiques

 

Les différents antiseptiques

Les antiseptiques sont très nombreux et appartiennent à des familles chimiques diverses. Ils se différencient par leur capacité à détruire un plus ou moins grand nombre de germes. Les antiseptiques les plus couramment utilisés sont les biguanides (chlorhexidine et hexamidine), ainsi que les dérivés du chlore et de l’iode.

L’association de plusieurs antiseptiques doit toujours être évitée. Elle risque d’annuler leurs effets ou, dans certains cas, elle peut entraîner la formation de produits irritants.

 

La chlorhexidine

En solution aqueuse, son application est sans douleur. Pour cette raison, elle est très utilisée chez les enfants, en particulier sous forme de spray.

  • BIORGASEPT
  • CETAVLEX
  • CHLORHEXIDINE AQUEUSE GILBERT 0,2 %
  • CHLORHEXIDINE ARROW CONSEIL
  • CYTÉAL
  • DIASEPTYL
  • DOSISEPTINE

 

L’hexamidine

Cet antiseptique appartient à la même famille que la chlorhexidine, mais est actif sur un moins grand nombre de germes. Il est utilisé dans le traitement d’appoint des maladies de la peau.

  • HEXAMIDINE MYLAN
  • HEXOMÉDINE gel
  • HEXOMÉDINE solution

HEXOMÉDINE TRANSCUTANÉE

 

 

Les dérivés du chlore

Le représentant le plus connu est un désinfectant, l’eau de javel. Seuls les dérivés du chlore considérablement dilués (solution de Dakin) peuvent être utilisés sur des plaies. Une brûlure ou une irritation peut être ressentie lors de l’application sur des plaies étendues.

  • AMUKINE
  • DAKIN COOPER STABILISÉ

 

 

 

Les dérivés de l’iode

Ils ne doivent pas être appliqués sur des plaies étendues ou profondes afin d’éviter un passage important d’iode dans le sang, ce qui pourrait perturber le fonctionnement de la glande thyroïde. Ils donnent une coloration brune à la peau qui s’élimine par un lavage à l’eau. Ils peuvent provoquer un eczéma de contact. Ils ne doivent pas être utilisés chez les femmes enceintes, les personnes allergiques à l'iode et chez celles qui souffrent d'une maladie de la thyroïde.

  • BÉTADINE gel et pansement médicamenteux
  • BÉTADINE SCRUB
  • BÉTADINE solution et compresse imprégnée

POVIDONE IODÉE TEVA

 

 

 

Les ammoniums quaternaires

Ils ne doivent pas être utilisés sur les muqueuses (bouche, vagin, gland) et peuvent donner lieu à de rares allergies.

  • CETAVLON
  • STÉRILÈNE
  • STERLANE

 

 

 

L’alcool

Contrairement à une idée répandue, l’alcool à 90° est un moins bon antiseptique que l’alcool à 60° ou à 70°. Son usage, douloureux, devrait être évité sur les plaies. De plus, en provoquant la coagulation du sang, l’alcool crée une pellicule sous laquelle les germes qui n’ont pas besoin d’oxygène peuvent se développer.

  • ALCOOL A USAGE MÉDICAL GILBERT
  • ALCOOL GILBERT
  • ALCOOL MODIFIÉ COOPER

ALCOOL MODIFIÉ GIFRER

 

 

 

L’eau oxygénée (ou peroxyde d’hydrogène)

C'est un antiseptique léger, le plus souvent utilisé pour son action anti-saignement, utile pour arrêter les hémorragies des petites plaies superficielles et pour faire sortir les petites souillures des anfractuosités de la plaie. En pharmacie, l’eau oxygénée est vendue à différents degrés de dilution (10, 20 ou 30 volumes). Seules les dilutions à 10 volumes peuvent être utilisées comme antiseptique, les solutions plus concentrées provoquant des irritations ou des brûlure en cas d’application sur des plaies. Il est normal que l’eau oxygénée mousse au contact du sang.

  • DOSOXYGÉNÉE
  • EAU OXYGÉNÉE COOPER
  • EAU OXYGÉNÉE GIFRER

EAU OXYGÉNÉE GILBERT

 

 

 

Les colorants

Ces antiseptiques légers ont surtout un pouvoir asséchant. Ils sont recommandés dans le traitement d'appoint des maladies de la peau susceptibles de se surinfecter, notamment dans l'érythème féssier du nourrisson. Il vaut mieux ne pas les appliquer sur une plaie fraîche et récente car ils empêchent de surveiller l’apparition d’une surinfection éventuelle. Attention, ils provoquent des taches difficiles à enlever sur les vêtements.

  • ÉOSINE AQUEUSE GILBERT

ÉOSINE COOPER

 

 

 

Les sels de cuivre ou de zinc

Le sulfate de zinc et le sulfate de cuivre ont des propriétés antiseptiques. Ils entrent dans la composition de l’eau de Dalibour.

 

 

 

Le sulfate de zinc et le sulfate de cuivre ont des propriétés antiseptiques. Ils entrent dans la composition de l’eau de Dalibour.

  • RAMET DALIBOUR

 

 

 

 

 

 

 

Img 1156

Our presentations 17

This is a section in the website where we present some interesting subjects

Ef12a570 362a 46fd b913 7c91e93602a1

Work of art 10

We would like to say something !

Oipynrxcoh5

Prezantasyon an kreyòl 3

Prezantasyon an Kreyòl pou pèmèt plis moun konprann maladi yo.

Date de dernière mise à jour : 22/11/2019