A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

Le quelette de la hanche

 

Le quelette de la hanche

    La hanche ou ceinture pelvienne rattache le membre inférieur au tronc. Elle comprend un seul os, l’os iliaque ou os coxal. Les os iliaques, réunis en avant par la symphyse pubienne circonscrivent avec le sacrum et le coccyx une enceinte osseuse, le bassin.

 

L’os coxal ou os iliaque

•       C’est le plus volumineux de tous les os larges du squelette

L’os iliaque est un os plat, de forme tourmentée, que l’on a comparé aux ailes d’un moulin à vent, à une hélice, etc

 

L’os iliaque est un os plat, de forme tourmentée, que l’on a comparé aux ailes d’un moulin à vent, à une hélice, etc. On peut distinguer à cet os trois segments :

Ø  Un segment moyen, épais, étroit et creusé d’une cavité articulaire, la cavité cotyloïde

Ø  2. Un segment supérieur aplati et très large, appelé aile iliaque ou ilion ;

Ø  3. Un segment inférieur formant la bordure ou le cadre d’un large orifice, le trou ischio-pubien, improprement appelé trou obturateur ; la moitié antérieure de ce cadre osseux est formée par le pubis, la moitié postérieure est appelée ischion.

 

L’ilion, le pubis et l’ischion proviennent, de trois points d’ossification distincts, qui s’étendent tous trois jusqu’au centre de la cavité cotyloïde. Nous décrirons à l’os coxal deux faces, quatre bords et quatre angles.

 

 

Les Faces de l’os iliaque ou os coxal.
Des deux faces, l’une est externe, l’autre interne.

 

I. Face externe de l’os coxal


Elle peut être divisée en trois parties qui sont, de haut en bas, la fosse iliaque externe, la cavité cotyloïde et le trou ischio-pubien avec sa bordure osseuse.

 

 

Fosse iliaque externe

Destinée à l’insertion supérieure des muscles fessiers, la fosse iliaque externe ne mérite vraiment ce nom de fosse qu’à sa partie moyenne. C’est une surface triangulaire, ondulée, convexe en avant et en arrière, concave dans sa partie moyenne. Elle est parcourue par deux lignes rugueuses courbes, les lignes semi-circulaires. De ce deux lignes, l’une est antérieure, l’autre postérieure.

 

  •   Les deux lignes courbes divisent la fosse iliaque externe en trois segments : le segment postérieur donne attache au muscle grand fessier ; le segment moyen, au moyen fessier ; le segment antéro-inférieur, au petit fessier.

 

  •   La partie inférieure de la fosse iliaque externe est creusée, immédiatement au-dessus du rebord de la cavité cotyloïde, d’une gouttière sus-cotyloïdienne, rugueuse, criblée de trous vasculaires, large et peu profonde, concentrique au rebord cotyloïdien. Cette gouttière répond au tendon réfléchi du droit antérieur, qui s’attache à l’extrémité postérieure rugueuse de la gouttière.

 

  • La lèvre supérieure de la gouttière sus-cotyloïdienne limite en bas l’insertion du petit fessier. Elle est souvent désignée, depuis Gegenbaur, sous le nom de ligne fessière ou demi-circulaire inférieure.

 

 

            

Capturenb

Bassin de face
1. Crête iliaque ; 2. Acetabulum ; 3. Ischium ; 4. Pubis ; 5. Ilium.

 

Cavité cotyloïde (cotyle ou acetabulum)

Cette cavité est destinée à recevoir la tête du fémur, présente à cet effet la forme d’un sphéroïde creux.
La cavité cotyloïde est limitée par un rebord saillant, le sourcil cotyloïdien. Le sourcil cotyloïdien présente trois échancrures. Ces échancrures répondent aux points de jonction des trois pièces osseuses, ilion, pubis et ischion, qui constituent l’os coxal.

 

3) Trou ischio-pubien

C’est un large orifice ovalaire chez l’homme, irrégulièrement triangulaire chez la femme, situé au-dessous de la cavité cotyloïde en haut, par le pubis en avant et par l’ischion en arrière.

 

•       a. Le pubis comprend trois parties  

–        1.Un segment allongé, horizontal, placé au-dessus du trou ischio-pubien et qui se détache de la cavité cotyloïde en avant de l’échancrure ischio-pubienne ; c’est la branche horizontale du pubis ou corps du pubis :

–        2.Une lame épaisse, quadrilatère, aplatie d’avant en arrière, située en avant du trou ischio-pubien : lame quadrilatère du pubis ;

–        3.Un segment allongé, situé au-dessous et en arrière de la lame quadrilatère, c’est la branche descendante du pubis.

–      La face externe de ces trois parties du pubis donne insertion aux muscles adducteurs de la cuisse, au droit interne et à l’obturateur externe.

•       b. L’ischion est formé de deux colonnes osseuses qui sont les branches descendantes et ascendantes de l’ischion .

–       La branche descendante de l’ischion est verticale. Elle se sépare de la région cotyloïdienne en arrière de l’échancrure uschio-pubienne ; l’extrémité supérieure de la branche descendante forme avec la partie correspondante du sourcil cotyloïdien une dépression antéro-postérieure appelée gouttière sous-cotyloïdienne.

•        La branche ascendante de l’ischion se porte en avant, en dedans et en haut, s’unit à la branche descendante du pubis.

 

•       b. L’ischion est formé de deux colonnes osseuses qui sont les branches descendantes et ascendantes de l’ischion .

–       La branche descendante de l’ischion est verticale. Elle se sépare de la région cotyloïdienne en arrière de l’échancrure uschio-pubienne

–       La branche ascendante de l’ischion se porte en avant, en dedans et en haut, s’unit à la branche descendante du pubis.

 

–      Les deux branches de l’ischion se réunissent suivant un angle voisin de l’angle droit. A leur jonction, l’ischion présente un gros renflement, la tubérosité de l’ischion

–       Le trou ischio-pubien, ainsi encadré par le pubis et l’ischion, est limité par un bord aigu.

 

On remarque sur le pourtour du trou ischio-pubien deux saillies déterminées par l’insertion de la membrane obturatrice et des muscles obturateur ou ischio-pubien postérieur ; l’autre, appelée tubercule obturateur ou ischio-pubien antérieur, est en relief sur la branche descendante du pubis.

 

II. Face interne de l'os coxal

Cette face est divisée en deux parties par une crête, courbe, oblique en bas et en avant, appelée ligne innominée ou crête supérieure. La crête du détroit supérieur est mousse au milieu, saillante à ses deux extrémités surtout à son extrémité antérieure où elle dessine une arête vive, appelée crête pectinéale.

 

Capture mn

1. Crête iliaque ; 2. Fosse iliaque interne ; 3. Pubis ; 4. Ischion ;
5. Épine sciatique ; 6. Surface auriculaire ;
7. Surface rugueuse pour des insertions ligamenteuses ; 8. Trou obturateur.

 

 

 

  •   Au-dessus de la ligne innominée, on observe une surface large, lisse, concave, triangulaire, la fosse iliaque interne.

 

  •   En arrière de la fosse iliaque interne se trouve une surface irrégulière comprenant deux parties : l’une, inférieure, articulaire, est la facette articulaire de l’os coxal, qui correspond à une surface semblable du sacrum ; l’autre, supérieure, rugueuse et irrégulière, située au-dessus et en arrière de la facette auriculaire, est la tubérosité iliaque .

 

 

  •  La partie moyenne de la tubérosité est occupée par une saillie large, la pyramide.

 

  •   Au-dessous de la ligne innominée, on remarque :

         1° en avant, le trou ischio-pubien

 

Capturebvnn

Vue latérale de l’os coxal
1. Crête iliaque ; 2. Fosse iliaque externe ; 3. Ligne glutéale antérieure ;
4. Ligne glutéale inférieure ; 5. Épine iliaque antéro-supérieure ;
6. Épine iliaque antéro-inférieure ; 7. Acétabulum ;
8. Branche horizontale du pubis ; 9. Symphyse pubienne ;
10. Branche descendante du pubis ; 11. Trou obturé ;
12. Branche ascendante de l’ischion ; 13. Tubérosité ischiatique ;
14. Petite échancrure sciatique ; 15. Épine sciatique ;
16. Grande échancrure sciatique ; 17. Épine iliaque postéro-inférieure ;
18. Épine iliaque postéro-supérieure ; 19. Ligne glutéale postérieure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les différents composants. Au nombre de 3

  •   1.Un segment moyen, épais, étroit et creusé d’une cavité articulaire, la cavité cotyloïde
  •     2.Un segment supérieur aplati et très large, appelé aile iliaque ou ilion ;
  •     3.Un segment inférieur appelée ischion.

 

 

  •  L’ilion, appelé ainsi parce qu'il soutient le flanc, constitue la partie supérieure et élargie qui se prolonge vers le haut de la cavité cotyloïdienne.
  •   L'ischion est la partie basse et la plus robuste de l'os ; il naît en bas à partir de la cavité cotyloïdienne,  s’élargit en une grand tubérosité, et puis, se courbant en avant, forme, avec le pubis, une grande ouverture, le foramen obturé. L’ischion est formé de deux colonnes osseuses qui sont les branches descendantes et ascendantes de l’ischion .
  •   Le pubis s’étend en médial et vers le bas de la cavité cotyloïdienne et s’articule dans la ligne médiane avec l'os du côté opposé : il forme l'avant du bassin et soutient les organes externes de la reproduction.

 

 

  C’est un large orifice ovalaire chez l’homme, irrégulièrement triangulaire chez la femme,

  •   situé au-dessous de la cavité cotyloïde, limitée  par le pubis en avant et par l’ischion en arrière.

 

 

Capturemm

Os coxal droit, face externe

1.       Pubis ; 2. Ischion ; 3. Ilium ; 4- Epiphyse marginale, point osseux complémentaire formant la crête iliaque ; 5. Point de soudure des 3 os au centre de la cavité cotyloïde ; 6. Point d’ossification complémentaire de l’ischion

2.       (Os coxal droit vu par sa face externe, avant la soudure des trois os

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 24/01/2020