A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

Le fémur

  1. Le fémur est l’os le plus long du membre inférieur, le plus gros , et le plus solide  du corps humain. Le fémur se compose d’un corps (la partie centrale ou diaphyse) et de deux extrémités ou épiphyses.
 
Un col extrêmement court unit l'extrémité supérieure à la diaphyse. Cette partie supérieure du fémur a la forme d'un 2/3 de sphère (une énarthrose) s’emboîtant dans l’acetabulum de l'os coxal.
 
 
Nvvvv
 
 
•En situation proximale, on trouve deux reliefs osseux, les trochanters (le petit et le grand), Les épiphyses sont munies de trous nourriciers pour le passage des vaisseaux sanguins.
 
•Plus bas, la ligne âpre
 
• Distalement, on trouve deux condyles (un médial et un latéral) et une fosse formant une articulation trochléarthrose avec le tibia et la rotule.
 
•Dans la position debout, il n'est pas vertical, séparé par un intervalle considérable, correspondant à la largeur du bassin, mais incliné graduellement inférieurement et médialement pour se rapprocher de la ligne du centre du corps à son extrémité distale, afin de permettre à l'articulation du genou d'être le plus proche possible de la ligne de gravité du corps. Cet angle d'inclinaison varie d'une personne à l'autre, et est plus grand chez la femme que chez l'homme, dû à la largeur de son bassin. Le fémur, comme tout os long, est divisé en un corps et deux extrémités.
 
 

•       La coupe d'un fémur montre une cavité centrale ou médullaire contenant de la moelle jaune.

•       Cette cavité est entourée par l'os compact.

•        Ce dernier est enveloppé par une membrane, le périoste.

La coupe des épiphyses montre de l'os spongieux riche en cavités remplies de moelle rouge. Les zones articulaires des épiphyses sont protégées par du cartilage articulaire

 

La partie proximale

       L'extrémité proximale (ou supérieure) du fémur est organisée en système de faisceaux partant de trois lames compactes qui sont : la lame compacte interne ou Arc d'Adams, la lame compacte externe et la lame compacte sus-cervicale. De la lame compacte interne part le faisceau trochantérien vers le grand trochanter. De la lame compacte externe, part le faisceau arciforme de Gallois vers la tête fémorale. De la lame sus-cervicale, partent des travées osseuses interne et externe. Ce système de faisceaux délimite une zone de faiblesse appelée triangle de Ward. L'union des faisceaux arciforme et trochantérien donne un système appelé système ogival.

 

 

La tête

•       La tête a la forme de 2/3 de sphère d'environ 24 mm de rayon, et est dirigée en cranial (vers le haut), médial (vers l'intérieur) et un peu ventral (vers l'avant), la majeure partie de saconvexité étant au-dessus et en avant. Sa surface est lisse, enrobée decartilage, à l'exception d'une dépression ovoïde, la fossette de la tête  qui est située un peu sous et derrière le centre de la tête, et donne un attachement au ligament de la tête fémorale (ligamentum capitis femoris, ancien ligament rond).

 

Le col

       Le col est un os plat pyramidal, reliant la tête avec le corps, et formant avec ce dernier un grand angle (l'angle cervico-diaphysaire). Chez l'adulte, le col forme un angle d'environ 126° avec le corps, Chez le vieillard seulement 120°. En plus de se projeter supérieurement et médialement du corps du fémur, le col se projette également antérieurement (angle d'antéversion), variablement chez les individus, allant en général de 10° à 15°.

 

 

Les trochanters

       Les trochanters sont des bosses-sphères proéminentes qui offrent un bras de levier aux muscles rotateurs de la cuisse. On distingue deux trochanters : le grand et le petit.

 

       Grand trochanter

       Le grand trochanter (trochanter major) est une éminence quadrilatérale située à la jonction du col avec la partie supérieure du corps. Il est situé légèrement latéralement et postérieurement et, chez l'adulte, est environ 1 cm plus bas que la tête. Il a deux surfaces et quatre arêtes.

       moyen glutéal . La surface médiale, plus petite que la latérale, présente à sa base une dépression, la fosse trochantérique

       Au-dessus et en avant se trouvent le lieu de l'attachement de l'obturateur interne et des muscles jumeaux. L'arête supérieure est le lieu d'insertion du muscle piriforme.

•        L'arête inférieure).

•        L'arête antérieure est proéminente,

 

       Petit trochanter

       Le petit trochanter (trochanter minor) est une éminence conique qui varie en grosseur chez différents individus. Il projette de la partie inféro-postérieure de la base du col.

 

        Tubercule

       Une proéminence, le tubercule du fémur, se trouve à la jonction de la partie supérieure du col et du grand trochanter. Ligne intertrochantérique.

 

Ligne intertrochanterique

•       Descendant obliquement et médialement du tubercule

•       La ligne quadrate (linea quadrata) est le lieu d'origine du quadriceps fémoral (quadratus femoris) et de quelques fibres du muscle grand adducteur

 

Partie moyenne

      Le corps

       Le corps comprend trois faces : antérieure, postérieure et postéro-interne.

 

       La linea aspera (ou ligne âpre)

       La linea aspera ou ligne âpre est une crête osseuse s'étendant verticalement sur la hauteur du fémur, trifurquant en haut et bifurquant en bas. Elle se trouve entre les faces postérieure et postéro-externe du corps du fémur. Elle se compose de deux lèvres qui s'évasent en haut et en bas mais se rejoignent sur toute la partie moyenne de l'os. On décrit une lèvre médiane et une latérale.

 

      Tubercule 

  •        Une proéminence, le tubercule du fémur, se trouve à la jonction de la partie supérieure du col et du grand trochanter. Il est le lieu d'attache de cinq muscles : muscle petit glutéal latéralement, le vaste latéral en dessous et le tendon de l'obturateur interne et des deux gemilli au-dessus.

•       Ligne intertrochantérique

 
Capturemmmm
 

       L'épiphyse distale du fémur supporte : la surface patellaire (facies patellaris, ancienne trochlée fémorale), surface articulaire avec la patella, et les condyles, deux éminences latérales.

 

      La surface patellaire

      Elle est située à la partie ventrale de l'épiphyse distale du fémur, et a une forme de poulie, avec 2 facettes convexes (de haut en bas et transversalement) : une facette latérale et une facette médiale, de tailles inégales, se poursuivant en bas par les condyles et séparées par une gorge. La joue externe est toutefois plus convexe, plus large, plus haute et plus saillante.

 

       Les condyles

       Les condyles sont des surfaces articulaires situées à l'extrémité inférieure du fémur. Les deux condyles sont séparés par une fosse intercondylienne.

 

       Le condyle médial

       Le condyle médial se situe sur la tubérosité interne du fémur. Sur sa face externe — répondant à la fosse intercondylienne — s'insère le ligament croisé postérieur.

 

      Le condyle latéral

      Le condyle latéral se situe sur la tubérosité externe du fémur. Il est plus saillant que le condyle interne. Sur sa face interne s'insère le ligament croisé antérieur.

 

 

      Ossification

      Le fémur possède un unique point d'ossification primaire au niveau de la diaphyse.  Les points d'ossification secondaire se trouvent dans les épiphyses: l'épiphyse proximale possède 3 points d'ossification secondaire (tête fémoral, grand et petit trochanter) et l'épiphyse distale possède uniquement un.

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 25/01/2020