A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

L'oreille

L' oreille humaine est composée de trois grandes parties distinctes :

•        l'oreille externe,

•       moyenne et

•        interne.

 

     Le système auditif permet que l'on reçoive des sons, mais l'oreille n'est pas seulement l'organe de l'audition. Elle est aussi indispensable pour assurer l'équilibre de notre corps.

 

 

Anatomie de l'oreille externe

      L'oreille externe s'étend du pavillon au tympan, en passant par le conduit auditif.

 

       Le pavillon de l'oreille est situé de chaque côté du crâne, en arrière de la tempe. Son squelette cartilagineux forme des reliefs et des creux. On retrouve notamment

•       le bourrelet du bord externe, appelé « hélix », et

•       le monticule placé devant le conduit auditif, appelé « anthélis ».

•        La peau forme dans la partie inférieure du pavillon une zone plus souple, le lobe.

•        L'ouverture en entonnoir vers le conduit auditif externe (CAE) et la conque concentre les vibrations sonores vers le tympan.

•       Juste devant elle, se trouve le tragus, une petite saillie qui protège l'ouverture du CAE.

 

 

L’oreille moyenne

       L'oreille moyenne comprend 3 parties :

•       La caisse du tympan

•       La trompe d’eustache

•       Les cavités mastoïdiennes

 

La caisse du tympan

•       La caisse du tympan a la forme d’une lentille biconcave,

•        sa paroi externe est formée du tympan encastré dans un cadre osseux.

•       Sa paroi interne ou labyrinthique est occupée par le promontoire, structure en rapport en dedans avec les premiers tours de spire du limacon. Au dessous du promontoire se trouve l’orifice supérieure du canal de Jacobson.Au-dessus et en arrière du promontoire se trouve la fenêtre ovale située dans la focette ovale au-dessous de laquelle se trouvent la fenêtre et la faucette ronde. En avant et au-dessus de la fenêtre ovale et du promontoire court le conduit du muscle du Marteau.

           •       La partie supérieure ou crânienne ou tegmen tempani est une lamelle osseuse formée en dehors par l’écaille, en dedans par le rocher réunis par la scissure petro-                    squameuse supérieure laquelle fait du côté de la cavité tympanique une saillie, crête petro-squameuse supérieure. En cas de dehisance de cette paroi, la muqueuse de                la caisse s’adosse à la dure-mère, d’où les complications méningées ou encéphaliques des otites moyennes.

•       La paroi inferieure ou jugulaire a la forme d’une gouttière. Elle répond à la fosse jugulaire et au golfe jugulaire.

•       La paroi postérieure ou mastoïdienne contient en haut un orifice triangulaire qui donne accès dans l’aditus ad antrum et dans l’antre mastoïdien. Au-dessous, en regard du sinus tympani s’élève une saillie conique appelée pyramide. Le sommet tronque de ce dernier présente un orifice dirige en avant et légèrement en haut qui donne accès dans un canal creuse dans le rocher jusqu’à la base du crane s’ouvrant en avant du trou stylo-mastoïdien. Le muscle de l’étrier est contenu dans ce canal.

 

•       La paroi antérieure ou tubulo-carotidienne présente l’orifice postérieure de la trompe d’Eustache. Elle est formée par une lame osseuse qui sépare la caisse du tympan de la portion vertical et du coude du canal carotidien. Cette lame est creusée de petits orifices qui livrent passage au nerf cortico-tympanique et a des veinules. A la partie supero-externe de la paroi sort le coude du tympan de la caisse, c’est l’orifice profond du canal antérieure de la corde.

 

 

Les Cavité mastoïdiennes

      Ce sont des cavités creusées dans la portion mastoïdienne du temporale. On distingue d’avant en arrière, partant de la caisse du tympan.

•       1- Un couloir osseux : l’aditus ad antrum;

•       2-Une cavité mastoïdienne plus étendu appelée antre mastoïdien

•       3-Des cavités plus petites que la précédente, ce sont les cellules mastoïdiennes proprement dites.

•        

 

L’aditus ad antrum

•       L’aditus ad antrum est prismatique, triangulaire mettant en communication la cavité tympanique avec l’antre mastoïdien. Il fait suite au tegmen tympani et présente la même crête petro-squameuse supérieure en sa paroi supérieure

•       Paroi interne

Elle contient une éminence déterminée par le canal semi-circulaire externe.

•       La paroi externe

Elle répond a une zone libre du temporal située au-dessus de la moitie postérieure du CAE

 

 

2-ANTRE MASTOIDIEN

•       Ses diamètres verticaux et antéro-postérieur mesurent en moyenne 1 cm, son diamètre transversal 8mm.

•       Il comprend 6 parois:

•       1-paroi supérieur

Elle est constituée par une lame osseuse, la suture et la crête petro-squameuse supérieure.

 

•       2-paroi antérieure

Elle présente en haut l’orifice postérieure de l’aditus ad antrum, En bas, elle est séparée de la cavité tympanique par un mur osseux dans lequel descend la troisième portion de l’aqueduc de Fallope lequel, au-dessous de l’antre répond au CAE.

•       4-la paroi postérieure

Elle affecte avec le sinus latéral des rapports variables.

 

•       5-Paroi interne

•       Elle répond à la partie du rocher située du segment mastoïdien du sinus latéral

•       6-Paroi externe

•       Elle répond à une zone de la surface externe du temporal d’environ 1cm carre.

 

La trompe d’Eustache

•       Elle fait communiquer la caisse du tympan avec le rhino-pharynx. La trompe d’Eustache est dirigée obliquement en avant, en dedans et en bas. Ce conduit de 4 cm de long comprend 2 segments, l’un postérieur et l’autre antérieur, fibro-cartilagineux

 

 

Anatomie de l'oreille moyenne

•       L'oreille moyenne comprend le tympan et la caisse du tympan, fermée en profondeur par la fenêtre ovale, une membrane qui la sépare de l'oreille interne.

•       Le tympan sépare l'oreille externe de l'oreille moyenne. C'est une membrane fibreuse de 0,1 mm recouverte de peau à l'extérieur, de muqueuse à l'intérieur. Il capte les vibrations sonores et les transmet à la chaîne des osselets.

 

•       La caisse du tympan est creusée dans le rocher. Cette cavité remplie d'air est traversée par une chaîne de trois osselets (chaîne ossiculaire) articulés entre eux :

•       le marteau (ou malleus), fixé au tympan par un petit ligament ;

•       l'enclume (ou incus) ;

•       l'étrier (ou stapes) fixé sur la fenêtre ovale à laquelle les osselets transmettent les vibrations captées par le tympan et qui est au contact direct des liquides de l'oreille interne.

 

 

•       Bon à savoir : ces osselets sont les plus petits os du corps humain.

•       C'est dans la caisse du tympan que s'ouvre la trompe d'Eustache (ou trompe auditive). Ce court conduit de 3,8 cm la relie à l'arrière des fosses nasales. Il permet d'équilibrer les pressions entre l'atmosphère et l'oreille moyenne lors d'une déglutition.

 

      Anatomie de l'oreille interne

      L'oreille interne, ou le labyrinthe, est une série de cavités creusées dans le rocher dans lesquelles se trouve le labyrinthe membraneux. Il contient les récepteurs sensoriels de l'audition et de l'équilibre et il est rempli d'un liquide lymphatique : l'endolymphe.

•       À noter : un autre liquide labyrinthique s'interpose entre le labyrinthe osseux et le labyrinthe membraneux, c'est la périlymphe.

•       À partir de la fenêtre ovale, l'oreille interne comporte la cochlée, le vestibule et les canaux semi-circulaires.

•       La cochlée ou le limaçon, en forme de coquille d'escargot, est l'organe de l'audition (organe de Corti) dans lequel les cellules auditives transforment et modulent les vibrations sonores en impulsions nerveuses. Celles-ci sont transmises au cerveau par le nerf auditif qui chemine dans le conduit auditif interne et pénètre dans le tronc cérébral (une partie essentielle du système nerveux central).

•       Le vestibule et les canaux semi-circulaires sont les organes de l'équilibre qui perçoivent tous les changements de position de la tête et en informent le cerveau.

 

 

Date de dernière mise à jour : 21/05/2020