A team of surgeons

                                                                                                                                                                                                                                               

Historique des antibiotiques

Historique

En 1889, Paul Vuillemin introduit le terme “antibiose”  pour décrire le principe actif d’un organisme vivant qui détruit la vie des autres pour protéger sa propre vie. En 1897, Ernest Duchesne envisagea de faire une activité  de moisissures à des fins thérapeutiques, mais son idée ne se mettra en place qu’au XX ème siècle à la suite de la découverte de Sir Alexander Fleming. En 1929, il remarque qu’une de ses cultures de staphylocoques est en partie décimée : les bactéries ont été contaminées par la moisissure Penicillum notatum. Il constate aussi qu’elles ne se développent plus la où la moisissure prolifère. 

Il formule alors l’hypothèse que cette-dernière synthétise une substance, la pénicilline, qui bloque le développement de la bactérie. Il essaye alors d’extraire le principe actif des moisissures, mais toutes ses tentatives se soldent par des échecs.
Dix ans plus tard, le biochimiste américain René Dubos isole le premier antibiotique : la gramicidine. Celle-ci, produite par des bactéries du sol, tue les pneumocoques. Pourtant, ce premier antibiotique reste extrêmement difficile à purifier et hautement toxique.

L' utilisations médicales de la penicilline fut élaborées en 1939 par Howard Walter Florey, Ernst Chain. En 1932 Gerhard Domagk mit au point chez Bayer AG le prontosil, un sulfamide, le premier antibiotique de synthèse. René Dubois a découvert la tyrothricine à partir du  Bacillus brevis dont on avait observé l’action  antibactérienne en 1939. Il a fallu attendre 1944 pour que Selman A. Waksman, Albert Schatz et E. Bugie découvrent la Streptomycine, provenant du champignon  Actinomyces griseus. C’est le premier antituberculeux. Le chef de file des macrolides, l’Érythromycine a été isole en 1952 ;  les fluoroquinolones quant à eux, en 1980 et le linezolide, en 2000.

Date de dernière mise à jour : 11/04/2019